A PROPOS

DE nOTRE ONG

             La Côte D’Ivoire, pays de paix, a connu une prouesse économique appelée « miracle ivoirien » sous le président Feu Félix Houphouët Boigny dans les premières décennies de son indépendance. Mais à l’aube du XIXème siècle, elle va connaître une crise militaro-politique qui va se solder par l’extension de la misère et de la violation des droits humains sur toute l’étendue du territoire.

          

Par ailleurs, la crise de 2011 va accentuer les problèmes d’ordre socioéconomique, politique et humanitaire. C’est au regard de ce sombre schéma que la communauté internationale, les ONG et la société civile ont publié de tristes rapports des 3000 morts de cette guerre sans merci. En outre, ces rapports présentent une économie ivoirienne fragilisée, une cohésion sociale détériorée et une méfiance généralisée entre les couches sociales.

Conscient de cet état de choses, et soucieux du devoir d’assistance mutuel, Mr. Malan Bleindou E. Émile, lui-même ayant été objet de nombreuses frustrations et difficultés, va se lancer dans le combat contre la pauvreté et l’injustice sociale, et aider à la promotion de l’éducation, de l’école de l’excellence en Côte d’Ivoire. A cet effet, il va initier l’idée d’ONG. Certains proches parents et amis y adhèrent et une assemblée générale constitutive est organisée.

En ce jour du 1er Août 2017, le nom « MARANATHA » est  choisi et les textes de résolutions sont élaborés.  Les statuts et règlements intérieurs qui vont régir l’organisation sont mis à la disposition des membres fondateurs présents et adoptés à l’unanimité.

En septembre 2017, le président ayant pouvoir de l’assemblé, va procéder à l’enregistrement desdits documents auprès de la cellule chargés des ONG du ministère de l’intérieur et, dès lors la préfecture d’Abidjan. Un récépissé de dépôt No 1523/PA/SG/D1 du 06 Septembre 2017 et reçu de demande d’agrément lui sont octroyés.

 

L’ONG MARANATHA vise deux objectifs généraux pour répondre aux besoins des Ivoiriens en cette période post-crise :

 1. Lutter contre la pauvreté et l’injustice sociale.

- Aider les personnes défavorisées, vulnérables (enfants de la rue, veuves, handicapés …). L’ONG entend contribuer à l’insertion de ces personnes cibles dans le tissu social par le financement de projets générateurs de revenus.

- Créer des VILLAGES MARANATHA à travers le pays pour sensibiliser, encadrer les enfants en rupture sociale appelés « enfants microbes »

- Organiser les journées de partage appelées opération « un repas, un sourire »

- Faire des dons de toutes natures aux structures publiques ou privées en charge de garder et protéger les enfants abandonnés en état d’handicap, orphelins…dans les villages .S.O.S, pouponnières, orphelinats et les centres de détention.

  2. La promotion du système éducatif

-Contribuer à la promotion d’une école de l’excellence par une formation de qualité en octroyant des prix aux meilleurs élèves, aux meilleurs enseignants des établissements pour une Côte d’Ivoire émergente,

- Créer des écoles parcerelle, des centres d’alphabétisation,

- Aider les enfants des familles démunies à regagner le chemin de l’école,

- Organiser les concours de lecture, de poésie danse…en milieu scolaire.

Telle est l’ambition de l’ONG MARANATHA qui en amont et en aval veut cultiver dans le cœur des ivoiriens l’amour du prochain par les actions de solidarités, le dialogue social et panser   les blessures intérieures causées par de la crise.